Titre Site d'ASOF TOGO : Association Action SOlidarité sans Frontières TOGO - Mission Humanitaire en Afrique

 

Présentation
 
Calendrier des camps chantiers d'été 2013
 
Informations détaillées sur les camps chantiers d'été 2013
 
Conditions de participation aux camps chantiers d'été
 
Stages (Missions humanitaires)
 
Formulaire d'inscription
 
Avant le départ


 

Informations détaillées sur les camps chantiers d'été 2013

 

Accès rapide aux rubriques :

 

AVANT PROPOS

Depuis 1999, Action Solidarité Sans Frontières (ASOF-TOGO), une association d'actions volontaires œuvrant pour la protection de l'enfant, de l'environnement et pour un développement durable, a déjà organisé plusieurs camps chantiers internationaux de volontaires dans les communautés rurales et périurbaines du pays. L'été prochain, en juin, juillet, août et en Septembre, ASOF-TOGO organise encore huit (08) camps chantiers internationaux de volontaires bénévoles.

 

Vous qui partagez les nobles idéaux du volontariat,
Vous qui êtes disposés et voulez travailler avec vos mains pour aider d'autres personnes,
Vous qui voulez passer vos vacances tout en rendant service à une communauté en développement,
Vous qui rêvez de découvrir d'autres horizons, d'autres peuples et d'autres cultures,
VOUS QUI AVEZ ENVIE D'AILLEURS...
N'HESITEZ-PAS ! Venez massivement nous rejoindre sur nos camps chantiers l'été prochain.

 

Principe de base des camps chantiers :

Le mot chantier évoque généralement de grands travaux avec des moyens humains, financiers et matériels importants. S'agissant d'un chantier de volontaires, c'est une période de trois semaines environ pendant laquelle des personnes de tout sexe, de différents horizons, de différentes cultures, religions et nationalités mettent ensemble leur énergie pour accomplir une réalisation au profit d'une communauté donnée. Ce travail collectif et volontaire est d'autant plus important dans les pays pauvres comme le Togo où la participation populaire au développement est une potentialité à cultiver et à exploiter au maximum.

Objectif d'un camp chantier de volontaire :

Outre l'accomplissement d'un travail déterminé au profit d'une communauté nécessiteuse, Un chantier de volontaire vise surtout :

  • La sensibilisation à la vie collective où tous les aspects sont pris en charge par chacun et par tous (cuisine, intendance, vaisselle, ménage, courses, loisirs ...)
  • La sensibilisation par la rencontre avec des gens de milieux et de cultures différents (le chantier est un rendez-vous du donner et du recevoir) qui permet à chacun de participer en respectant les différences de son prochain
  • La sensibilisation par la découverte d'une nouvelle forme de travail (travail en équipe, travail à la main)

En somme, participer à un camp chantier est une action formatrice et valorisante qui mène à :

  • La responsabilisation individuelle et collective (engagement à atteindre un objectif précis au profit de la communauté locale)
  • L'apprentissage du respect de l'autre, de la capacité à s'exprimer, à écouter et vivre en groupe,
  • L'apprentissage de la démocratie participative et de la tolérance grâce aux échanges interculturels,
  • La solidarité, au développement physique et moral de l'individu

Que peut faire le volontaire sur un chantier de ASOF ?

Sur un chantier de ASOF, le volontaire aura à réaliser des travaux de :

  • Reboisement : Il s'agit de mesurer, aménager débroussailler, élaguer, piqueter et faire des trous pour planter des arbres, arroser
  • Construction : Le volontaire aura à chercher de l'eau, du sable, des graviers, fabriquer des briques et monter des murs et s'initier aux techniques de maçonnerie et de menuiserie
  • Artisanat : Le volontaire apprendra à réaliser des œuvres d'art (batik, sculpture sur bois, tresses, etc...)
  • Campagnes de sensibilisation (sida , trafic et travail des enfants, scolarisation des enfants..)
  • Nettoyage et assainissement de rivières, d'hôpitaux, de case de santé
  • Soutien scolaire : Il s'agira de dispenser des cours aux élèves dans des collectivités rurales ou périurbaines selon leur niveau d'étude
  • Animation d'enfant et de danse africaine : Les volontaires animeront les petits enfants dans un premier temps et dans un second, ils apprendront à chanter voire danser aux rythmes des percussions traditionnelles de l'Afrique

 

Localisation et description des camps chantiers d'été 2013

Cet été 2013, l'association ACTION SOLIDARITE SANS FRONTIERES organise huit (8) camps chantiers internationaux qui sont localisés dans une seule région :

  • Région des plateaux

La région des plateaux

La région des plateaux est située au sud par la région maritime et au nord par la région centrale. Elle a une superficie de 16965 km2 et une population avoisinant 700.000 habitants. Comme son nom l'indique, c'est une région montagneuse avec un climat tropical humide et une température moyenne de 25°C.

Le folklore :
Cette région n'échappe pas à la mosaïque des groupes ethniques. Vous rencontrerez :

  • Les éwé avec leur danses traditionnelles Akpèssè (danse de réjouissance populaire au rythme chaud et gai et accessible à tous) et Adéwu (danse des chasseurs pendant laquelle les danseurs entrent en transe)
  • Les Akposso, les Akébou, capables de vous tenir en haleine sous le charme de leurs chansons mélodieuses, et de leurs danses très risquées
  • A Atakpamé, cherchez à voir la danse Tchébé exécutée sur des échasses parfois hautes de 5m

L'artisanat :
A Kpalimé, le centre artisanal de Kloto a introduit dans le tissage la technique du macramé.
Des jeunes filles fabriquent à l'aide de cordes naturelles, des sacs, des ceintures, des nappes, et des chemises de haute qualité. La section poterie-céramique fabrique et vend un grand choix de vases, de cendriers, de bols, etc... Les artistes du centre artisanat de Kloto ont su associer admirablement cette nouvelle technique venue d'Indonésie au style artistique togolais lors du premier Festival Mondial des Arts Nègres à Dakar.
On y trouve aussi la danse royale Dzokoto qu'on ne sort que rarement à l'occasion de cérémonies particulièrement riches en couleurs.
Le pays Guin recèle de nombreuses autres danses folkloriques que vous pourrez goûter sur les lieux.

Cet été 2013, la région des plateaux abritera six (06) chantiers internationaux : Nyivémé N°1, N°2 et N°3 (préfecture de KLOTO), Missawomé (préfecture d'AGOU), et les chantiers de Tové N°1 et N°2 (préfecture de KLOTO).

Description de la ville de Kpalimé :
Située à 20km de la frontière Ghanéenne, et à 120km au nord-ouest de Lomé, la ville de Kpalimé est le résultat d'une fusion de plusieurs villages éwé. Elle est reliée à Lomé par la nationale N°3. L'extrême fertilité du sol de la région où elle est implantée en fait la capitale du cacao, du café, de l'huile de palme, du coton et des tubercules.

Les sites touristiques :

  • Le pic d'Agou (986m) point culminant du Togo, peut faire l'objet d'une ascension
  • Le château présidentiel au sommet du mont Kloto
  • Le plateau de Dayes et ses forêts de wawas et d'irokos
  • La cascade de Kamalo dans le mont Kloto
  • La cascade de Womé
  • Les chutes de Kpimé
  • Le monastère de Dzogbégan
  • Le centre des aveugles
  • Le centre artisanal
  • Le village des papillons
  • les forêts classées de Kpimé et d'Atilakoutsè et la grotte aux chauves-souris de Kévuvu

La ville de Kpalimé abritera les chantiers de: Nyivémé N°1 et N°2, les chantiers de Tové N°1, N°2, N°3 et N°4 (préfecture de KLOTO) et enfin le chantier de Kpalimé (préf. De Kloto).

Chantier 1, Nyivémé N°1 : Reboisement + animation enfant, du 1er au 19 juillet 2013

  • Localisation : cf. description de la ville de Kpalimé
  • Travail à faire :
    • Il s’agit pour les volontaires de reboiser les rues des nouveaux quartiers périphériques de la ville de Kpalimé. Les volontaires auront à faire des haies vives de part et d’autre des rues de ces quartiers. Les essences de plants à mettre en sol seront constituées de jeunes tecks et acacias.
      En premier lieu les volontaires auront à débroussailler le terrain et à nettoyer la zone de travail le long des rues. Ensuite il s’agira de chercher des piquets et à les mettre en sol en ligne droite à intervalle de 2m. Suivra alors la confection des trous et la mise en sol des jeunes plants. Le travail finira par l’arrosage des jeunes plants mis en sol.
      Les volontaires auront à installer de petites poubelles publiques dans les écoles environnantes du quartier afin de permettre aux élèves des environs de maintenir leur environnement propre.
      Les volontaires auront aussi à animer les enfants de la localité par des jeux de société, des jeux africains et européens, lecture et autres jeux pouvant leur donner envie d’aller à l’école.
  • Nombre de volontaires : environ 20 personnes
  • Logement : les volontaires seront logés dans les familles des volontaires Africains
  • A voir dans les environs : cf. tous les sites touristiques de Kpalimé
  • A prévoir : tout ce qui est nécessaire afin d'être à l'aise dans l'accomplissement de ce chantier : crayons, feutres, différents jouets, jeux pour enfants et ados, ballon de foot, des BD et livres imagés, des romans jeunesses, gants en plastique... Pour le reboisement: chaussures de terrain, gants, bottes, bob ou casquette... sans oublier votre moustiquaire.

Chantier 2, Nyivémé N°2 : Reboisement + artisanat d’Afrique, du 22 juillet au 11 août 2013

  • Localisation : cf. description de la ville de Kpalimé
  • Travail à faire :
    • Il s’agit pour les volontaires de reboiser les rues des nouveaux quartiers périphériques de la ville de Kpalimé. Les volontaires auront à faire des haies vives de part et d’autre des rues de ces quartiers. Les essences de plants à mettre en sol seront constituées de jeunes tecks et acacias.
      En premier lieu les volontaires auront à débroussailler le terrain et à nettoyer la zone de travail le long des rues. Ensuite il s’agira de chercher des piquets et à les mettre en sol en ligne droite à intervalle de 2m. Suivra alors la confection des trous et la mise en sol des jeunes plants. Le travail finira par l’arrosage des jeunes plants mis en sol.
      Les volontaires auront à installer de petites poubelles publiques dans les écoles environnantes du quartier afin de permettre aux élèves des environs de maintenir leur environnement propre.
    • Batik : Les volontaires auront à confectionner des œuvres d'art en Batik.
      La première partie de ce travail consistera à faire de la théorie (modèles de dessin, décalquage, mélange de couleurs).
      Ensuite, ils apprendront les techniques d'application de la cire de bougie pour délimiter les contours des dessins ; dans ce cas précis théorie et pratique iront de paire.
      Dans le troisième volet, les volontaires passeront à l'application des couleurs et à la protection de ces couleurs par la cire de bougie.
      La dernière étape consistera à laver les toiles.
      NB : Selon que les Batiks seront lavables ou non lavables, ils seront lavés à l'eau chaude ou à l'essence.
      Œuvres à fabriquer : tableaux, T-shirt, nappes de table, couvertures et draps de lit, habits traditionnels...
  • Nombre de volontaires : environ 20 personnes
  • Logement : les volontaires seront logés dans les familles des volontaires Africains
  • A voir dans les environs : cf. tous les sites touristiques de Kpalimé
  • A prévoir : tout ce qui est nécessaire afin d'être à l'aise dans l'accomplissement de ce chantier : crayons, feutres, solution de couleurs, gomme, aquarelles, gouaches, règles, T-shirts blanc en coton, toiles blanches en coton, gants en plastique... ... Pour la construction : chaussures de terrain, gants, bottes, bob ou casquette... sans oublier votre moustiquaire.

Chantier 3, Missawome : Soutien scolaire + sensibilisation, du 2 au 22 août 2013

  • Localisation : Le village de Kolo Missawome est situé à environ 40Km de la ville de Kpalimé, en déviation de 10km de la nationale N°3 (Lomé-Kpalimé). C'est un très grand village enclavé qui fait partie des sept (07) villages de Kolo et compte plus de 4000 habitants.
    L'agriculture est la principale activité de cette population, composée en majorité de paysans. On y cultive du manioc, de l'igname, des patates, du mais, mil, haricot, souchets et autres produits maraîchers. On y pratique aussi l'élevage des ovins et des porcins.
    Les maisons de ce village au sol sablonneux sont en majorités fabriquées en banco et couvertes de paille.
    Ce village qui est divisé en sept (07) quartiers, héberge deux (02) écoles primaires et un seul collège fréquenté par tous les sept villages de Kolo. La mauvaise sensibilisation des habitants a maintenu très faible le taux de scolarisation.
    La population de Kolo Missawome qui maintient encore solidement ses pratiques traditionnelles, est accueillante, disciplinée, courtoise et très dévouée au travail. Une fois dans ce village, on n'a plus envie de repartir.
  • Description : Le problème récurant de ce village demeure le problème d'eau. Durant la saison sèche (d'octobre à mai), la population n'a plus accès à de l'eau dans le village. Il faudra parcourir 2Km pour aller chercher de l'eau dans la rivière la plus proche. Les autres mois correspondent à la saison pluvieuse.
    Les difficultés d'accès à l'eau potable sont dues principalement à l'abattage anarchique des arbres dans ce village pour fabriquer des meubles, du charbon et du bois de chauffage. Conséquences : Dégradation de l'environnement, tarissement et pollution des eaux des rivières et point d'eau, appauvrissement des sols dû aux feux de brousses...
    A tous ces problèmes s'ajoute celui de l'absence de case de santé. Pas un seul forage (point d'eau) et même pas une seule case de santé pour ce grand village qui compte plus de 4000 habitants.
    C'est par rapport à ces problèmes que le comité villageois de développement de la localité sollicita le concours de ASOF-TOGO qui, en septembre 2006, opéra une grande campagne de sensibilisation avec 2 stagiaires expatriés : Abdelghani DORA (étudiante Française en droit International) et Marc NINANE (Instituteur Belge). Cette campagne portait sur l'importance de l'éducation et de l'instruction (surtout de la jeune fille), la protection et la sauvegarde de l'environnement (surtout la protection et la gestion des eaux de la localité).
    En septembre 2006, deux autres stagiaires françaises de ASOF-TOGO (Emilie CHARRIER et Marie RENE) sont intervenues pour y faire 6 semaines de soutien scolaire dans le collège de ce village.
    Un vaste plan de reboisement fut mis en place par ASOF-TOGO avec le concours des villageois, en plus d'un projet de création de forage pour ladite localité.
    En Août 2007, un camp chantier de soutien scolaire, sensibilisation et animation enfant a été organisé à l'endroit des jeunes élèves de la place, en collaboration avec les enseignants de la localité.
  • Travail à faire :
    • Soutien scolaire : il s'agira pour les volontaires en collaboration avec les professeurs de MISSAWOME de dispenser des cours aux élèves de la localité (des classes de CP1 en 3ème) et d'animer les tous petits enfants. Bien entendu les volontaires expatriés comme nationaux suivront ensembles une formation de la part des enseignants locaux sur les méthodes à suivre pour dispenser des cours. Les volontaires expatriés pourront à l’occasion, échanger leurs méthodes françaises avec celles des autochtones. C'est en cela que réside le rendez-vous du donner et du recevoir sur un camp chantier.
      Le travail se déroulera le matin de 8h à 11h30. Les après-midi seront destinés aux activités de sensibilisation et d’animation des enfants.
    • Animation enfants : dans la deuxième volée des activités, les volontaires animeront les enfants de la localité et ceux des localités environnantes : alphabétisation, jeux africains et européens, théâtre et sketch et autres petites scénettes sur des thèmes comme : le droit et la protection des enfants, sur l'alphabétisation en général et celle des jeunes filles en particulier. Il s'agira pour nous de rapprocher les enfants du monde en leur apprenant à cultiver l'esprit de solidarité, d'Amour et de tolérance ; à bannir la haine et la violence.
  • Nombre volontaires : environ 20 personnes
  • Logement : les volontaires seront logés dans les familles du village
  • A voir dans les environs :
    • Le Mont Agou : ce mont est le plus culminant du Togo avec 994m de haut
    • Les danseurs traditionnels
    • Cf. tous les sites touristiques de Kpalimé
  • A prévoir : tout ce qui est nécessaire afin d'être à l'aise dans l'accomplissement de ce chantier : manuels de travail, craies, règles, crayons, feutres, aquarelles différents jouets, jeux pour enfants et ados, ballon de foot, des BD et livres imagés, des romans jeunesses, gants en plastique, des supports de sensibilisation..., chaussures de terrain... sans oublier votre moustiquaire.

Chantier 4, Tové N°1 : Construction d'une ferme d'élevage + Reboisement, du 5 au 25 août 2013

  • Localisation : Tové Ahundjo est un petit village faisant partie du canton de Tové qui lui-même, regroupe 5 villages en son sein. Le village de Tové Ahundjo est situé à 5Km au sud ouest de la ville de Kpalimé
    L’activité principale des habitants de Tové est l’agriculture. On y pratique des culture d’exportation (café, cacao…), des culture vivrières : tubercules (igname, patate douce, manioc, taro…),des céréales(maïs, mil, sorgho…) et beaucoup d’arbres fruitiers(avocatier, bananier, papayer, oranger, mandarinier…). Les femmes de la localité tressent aussi des nattes et font de la poterie. On y pratique un peu d’élevage, mais cette pratique n’est pas organisée. Ce village compte une école primaire publique et une école primaire confessionnelle. Les maisons de ce village au sol argileux sont en majorités fabriquées en banco et couvertes de paille.
    La population de Tové Ahundjo qui maintient encore solidement ses pratiques traditionnelles, est comme tous les autres villages du canton, accueillante, disciplinée, courtoise et très dévouée au travail.
    Depuis 2010, le groupement de femmes DEKAWOWO SOLIDARITE (groupement de femmes pour la promotion de l’alphabétisation en milieux ruraux et pour la protection de l’environnement) de Kpalimé a commencé des travaux de sensibilisation sur les activités génératrices de revenues dans ce village, notamment par la pratique d’élevage moderne et organisé. L’objectif est de mettre ensemble les femmes de cette localité en groupement et de les initier à la pratique de l’élevage de différentes sortes d’animaux avec des formations modulaires sur chaque espèce d’animal à élever. Ceci permettra de développer l’élevage moderne dans localité au détriment de l’élevage anarchique pratiqué et qui porte atteinte à l’environnement.
    C’est ainsi que depuis l’été 2010, ASOF-TOGO a organisé un camp chantier de bénévoles internationaux avec l’appui d’étudiants chimistes de France, afin d’installer un bassin piscicole pour y élever des tilapias et subvenir aux besoins en poisson des populations de la localité.
    En été 2011, durant 6 semaines, ASOF-TOGO avec les jeunes de la même école de chimie en France avec la participation d’autres bénévoles Européens a réalisé un 2ème camp chantier consistant à mettre en place une ferme d’élevage de petits ruminants : moutons et chèvres…
    Cette année il s’agira pour les volontaires d’élargir la ferme d’élevage en mettant en place des porcheries, des pigeonniers, des cages pour agouti et cochon d’inde et à aménager un espace d’arbres fruitiers.
  • Travail à faire :
    • Construction d'une ferme d'élevage : détails à venir
    • L’été passé, 35 de volontaires (dont 17 étudiants français) ont travaillé sur ce chantier de Tové à construire une bergerie à étage, une maison pour le gardien, une fosse septique et ont reboisé les abords du site de la ferme d’élevage. Cette année il s’agira d’élargir le site en mettant en place d’autres bâtiments.
      En premier lieu, il s’agira de débroussailler le terrain afin de le rendre propre. Ensuite il faudra chercher du sable des graviers et de l’eau dans une rivière proche du site. Avec les maçons de l’association les volontaires auront à confectionner des briques, à creuser des fondations à l’aide de pioches et de pelles et à élever les murs des porcheries. Tout comme l’été passé, les volontaires de cet été auront aussi à fabriquer des briques traditionnellement avec de l’argile pour construire une maison en banco pour le stockage des aliments des animaux et pour élargir la maison du gardien, déjà construit l’été passé. Ceci concerne l’atelier de maçonnerie.
      En ce qui concerne l’atelier de menuiserie, les volontaires, avec les menuisiers autochtones confectionneront des pigeonniers et de cages pour l’élevage des agoutis, poulaillers et autres cochons d’Inde.
      Reboisement : Il s’agit pour les volontaires de reboiser le site de la ferme d’élevage d’arbre ombrageux et d’arbres fruitiers afin de mettre en place un petit jardin autour de la ferme. Les essences de plants à mettre en sol seront constituées de jeunes acacias, manguiers, orangers, avocatiers, cocotiers, bananiers, fruits de la passion.
      En premier lieu les volontaires auront à débroussailler le terrain et à nettoyer la zone de travail. Ensuite il s’agira de chercher des piquets et à les mettre en sol. Suivra alors la confection des trous et la mise en sol des jeunes plants. Le travail finira par l’arrosage des jeunes plants mis en sol.

      Pour ce chantier, plusieurs ateliers différents seront organisés et la durée de travail sur le site s’étend du 4 août au 14 septembre. Ainsi les volontaires désireux de participer à ce chantier peuvent s’inscrire dans l’intervalle de cette période pour y passer 3 semaines ou plus sans être obligatoirement tenus de se conformer aux dates retenues sur le calendrier des camps chantier. Car du 4 août au 14 septembre, voire au-delà, le chantier suivra son cours sans interruption
  • Nombre de volontaires : environ 20 personnes
  • Logement : les volontaires seront logés dans les familles du village
  • A voir dans les environs : cf. les sites touristiques de Kpalimé
  • A prévoir : tout ce qui est nécessaire afin d'être à l'aise dans l'accomplissement de ce chantier: chaussures de terrain, gants, bottes... sans oublier votre moustiquaire.

Chantier 5, Tové N°2 : Construction d'une ferme d'élevage + animation enfant, du 12 août au 1er septembre 2013

  • Localisation : Conf. Chantier N°4 (Tové N°1)
  • Travail à faire :
    • Construction d'une ferme d'élevage : Conf. Chantier N°4 (Tové N°1)
    • Animation enfants : dans la deuxième volée des activités, les volontaires animeront les enfants de la localité et ceux des localités environnantes : alphabétisation, jeux africains et européens, théâtre et sketch et autres petites scénettes sur des thèmes comme : le droit et la protection des enfants, sur l'alphabétisation en général et celle des jeunes filles en particulier. Il s'agira pour nous de rapprocher les enfants du monde en leur apprenant à cultiver l'esprit de solidarité, d'Amour et de tolérance ; à bannir la haine et la violence.
  • Nombre de volontaires : environ 20 personnes
  • Logement : les volontaires seront logés dans les familles du village
  • A voir dans les environs : cf. les sites touristiques de Kpalimé
  • • A prévoir : tout ce qui est nécessaire afin d'être à l'aise dans l'accomplissement de ce chantier : manuels de travail, craies, règles, différents jouets et jeux pour enfants, ballons de foot, chaussures de terrain... sans oublier la moustiquaire

Chantier 6, Tové N°3 : Soutien scolaire + animation jeune, du 25 août au 14 septembre 2013

  • Localisation : Conf. Chantier N°4 (Tové N°1)
  • Travail à faire :
    • Soutien scolaire : il s'agira pour les volontaires en collaboration avec les professeurs de Tové de dispenser des cours aux élèves de la localité (des classes de CP1 en 3ème) et d'animer les tous petits enfants. Bien entendu les volontaires expatriés comme nationaux suivront ensembles une formation de la part des enseignants locaux sur les méthodes à suivre pour dispenser des cours. Les volontaires expatriés pourront échanger leurs méthodes pour dispenser les cours avec celles des volontaires nationaux. C'est en cela que réside le rendez-vous du donner et du recevoir sur un camp chantier.
    • Animation jeune : dans la deuxième volée des activités, les volontaires animeront les enfants et jeunes de la localité et ceux des localités environnantes : alphabétisation, jeux africains et européens, match de foot, projections de films et cours métrages sur des thèmes comme : le droit et la protection des enfants, sur l'alphabétisation en général et celle des jeunes filles en particulier. Il s'agira pour nous de rapprocher les enfants du monde en leur apprenant à cultiver l'esprit de solidarité, d'Amour et de tolérance ; à bannir la haine et la violence.
  • Nombre de volontaires : environ 20 personnes
  • Logement : les volontaires seront logés dans les familles du village
  • A voir dans les environs :
    • Le Mont Agou : ce mont est le plus culminant du Togo avec 994m de haut
    • Les danseurs traditionnels
    • Cf. tous les sites touristiques de Kpalimé
  • A prévoir : tout ce qui est nécessaire afin d'être à l'aise dans l'accomplissement de ce chantier: crayons, feutres, différents jouets, jeux pour enfants et ados, ballon de foot, des BD et livres imagés, des romans jeunesses, gants en plastique... Pour le reboisement: chaussures de terrain, gants, bottes, bob ou casquette... sans oublier votre moustiquaire.

Chantier 7, Tové N°1 : Construction d'une ferme d'élevage + Batik, du 2 au 21 septembre 2013

  • Localisation : Conf. Chantier N°4 (Tové N°1)
  • Travail à faire :
    • Construction d'une ferme d'élevage : Conf. Chantier N°4 (Tové N°1)
    • o Batik : Les volontaires auront à confectionner des œuvres d'art en Batik.
      La première partie de ce travail consistera à faire de la théorie (modèles de dessin, décalquage, mélange de couleurs).
      Ensuite, ils apprendront les techniques d'application de la cire de bougie pour délimiter les contours des dessins ; dans ce cas précis théorie et pratique iront de paire.
      Dans le troisième volet, les volontaires passeront à l'application des couleurs et à la protection de ces couleurs par la cire de bougie.
      La dernière étape consistera à laver les toiles.
      NB : Selon que les Batiks seront lavables ou non lavables, ils seront lavés à l'eau chaude ou à l'essence.
      Œuvres à fabriquer : tableaux, T-shirt, nappes de table, couvertures et draps de lit, habits traditionnels...
  • Nombre de volontaires : environ 20 personnes
  • Logement : les volontaires seront logés dans les familles du village
  • A voir dans les environs : cf. les sites touristiques de Kpalimé
  • A prévoir : tout ce qui est nécessaire afin d'être à l'aise dans l'accomplissement de ce chantier : crayons, feutres, solution de couleurs, gom